Haïdouti  Orkestar – Gypsy, turkish & oriental Brass band

Nouvel album  le 28 avril  2023

 Faut-il encore présenter le Haïdouti Orkestar ? Installé dans le paysage musical international depuis bientôt une double décennie, notre bande de gaillardes et gaillards musiciens venus de Turquie, de France, de Roumanie et de Serbie continue de brasser les cultures. Tantôt aux côtés du trompettiste Ibrahim Maalouf (le band co-signe en 2016 la BO de La Vache de Mohamed Hamidi et l’accompagne en tournée en 2019, 2022 et 2023) ; tantôt sur les routes, ménageant de prestigieuses escales comme celles du Nice Jazz Festival, du festival Django Reinhardt, ou encore celui des Musiques sacrées, à Fez.

Leur 5ème album, Yuh Yuh, est aussi le titre du morceau d’ouverture. D’aucuns penseront que ces deux syllabes expriment la joie, mais ne vous méprenez pas, il s’agit d’un cri de vindicte ! La chanson dénonce l’iniquité d’un certain régime politique qui assujettit son peuple, vole, trompe, manipule et ment sans vergogne.
C’est donc un album tout en contrastes que nous offre le Haïdouti. Y compris dans le choix du répertoire aux allures d’archipel : Les mélodies traditionnelles côtoient des morceaux groovy et modernes, fruit d’un travail de composition originale. A l’image de Harf’yle, le dernier titre de l’album, signé par le chanteur Zéki Ayad ÇÖLAŞ, dont l’inspiration trouve ses racines dans la culture alévie. Aux antipodes ce cette évocation poétique, l’on est appelé à danser, le temps d’une chanson, en compagnie de Toma Feterman  invité sur A l’Est . Et puis, avec Junska Igra (composition Alon Peylet), l’on rend hommage au grand Tchaïkovski en donnant des couleurs tsiganes à sa fameuse « Barcarolle de juin[1] ».
Hommage également rendu à la culture kurde grâce à Edika Gunduz (featuring) qui chante l’amour en Kurmanci (un des trois dialectes kurdes). Semlé évoque le prénom de l’être chéri…
Ainsi, de la même manière que l’archipel forme un ensemble mosaïque mais indissociable, ces onze morceaux forment un grand tout où joie et mélancolie, colère et espoir se côtoient. Nous sommes bien dans l’air du temps…

 

 Haïdouti Orkestar is a blazing brass band with a powerful rythm section, a hot shot accordionist and sultry voices at its forefront.

Based in Paris, the band has been exploring the musical heritage of the Balkans, Turkey, the middle east and beyond, for the past 14 years. It is made up of musicians from France, Greece, Turkey, and also gypsies from Romania and Serbia.

In 2016, the band was invited by Ibrahim Maalouf to record the original soundtrack of French movie ‘La Vache’ (‘The Cow’), directed by Mohamed Hamidi. The movie was a hit and the orchestra was invited to play at the Closing Ceremony of the Cannes Film Festival and blew the Palais des Festivals away with its communicative energy and powerful music.

Haidouti Orkestra is a human an musical adventure proud to represent France in its mutlicutural diversity. Fighting hate speeches and cultural isolationism, the band doesn’t want to build walls… on the contrary it rather climb over them.

Cuivres flamboyants, percussions éclatantes, accordéon virtuose, voix suave et racée ! Haïdouti Orkestar , c’est un brass band qui depuis quatorze ans pérégrine aux confins des Balkans, de la Turquie et de l’Orient.

Fruit de rencontres improbables entre musiciens français, grecs, turc, tsigane de Roumanie et de Serbie, le Haïdouti partage son amour des musiques et des peuples, naviguant entre chanson kurde, azéri, arménienne mais aussi tsigane et syro-libanaise.

En co-signant avec Ibrahim Maalouf la Bande Originale du film « La Vache » de Mohamed Hamidi avec Jamel Debbouze et Lambert Wilson, le Haïdouti a ajouté le 7e art à ses cordes. Sous les projecteurs de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes 2016, le Palais des Festivals s’est enflammé pour les rythmes sensuels et l’énergie de l’Orkestar !

Fort de ce parcours musical et humain, le Haïdouti Orkestar se veut l’ambassadeur d’une France métissée. A l’heure de la tentation du repli sur soi et des discours de haine, le groupe réaffirme son gout et son engagement pour le brassage des cultures. Quand certains érigent des murs à leurs frontières, Haïdouti, lui, les transcende.

 

  • Zeki Ayad Çölas , Rusan Filiztek (Turquie)
    chant
  • Edika Gunduz (Turquie)
    chant
  • Sylvain Dupuis (France)
    tapan, batterie
  • Stéphane Danielides (France)
    Soubassophone
  • Mihaï Privan (Tsigane de Roumanie), Gilles Stroch, Dorian Zavatta (France)
    Saxophone, Zurna
  • Jasko Ramic (Tsigane de Serbie)
    accordéon
  • Justin Lardic (France)
    derbouka, rek
  • Martin Saccardy, (France)
    trompette
  • Charlotte Auger, Alon Peylet, Daniel Israel (France)
    tubas
  • Nuria Rovira Salat (Espagne)
    Danse

 

Nouvelle création 2020 – 2021 Haïdouti Orkestar invite le chanteur kurde Rusan Filiztek

Rusan avait enregistré le saz et chanté sur le dernier album d’Haïdouti, BabelConnexion.
Il est un stranbej, ce qui désigne en kurde le musicien et chanteur virtuose. c’est un spécialiste de la musique traditionnelle du peuple d’Anatolie et de Mésopotamie et pas que ! Il s’exprime tout aussi bien en kurde qu’en turc ou en Grec.
Chanteur engagé, défenseur de la cause kurde, Quoi de plus naturel que de nous retrouver pour une série de concerts en France …
Quand le Gypsy Oriental brass band croise la musique kurde et méditerranéenne de Rusan Filiztek !!

Le Haïdouti Orkestar propose

  • Master class autour des musiques des Balkans : infos

Contactez nous !

 

 

Fiche technique 9

Fiche technique 9 + danseuse

fiche technique 10

Fiche technique 11

 

Dossier de presse Haïdouti

Dossier de presse Haïdouti / La Vache

Dossier de presse Babel Connexion

Dossier de presse Haïdouti Orkestar Yuh Yuh

Discographie

Partenaires